mercredi 11 février 2015

31 janvier-1er février : Erwan réalise un strike à Limoux !

Erwan, L'Homme-Canon !
    Il est toujours stimulant, pour le moral de la troupe, de connaître les prouesses de son coach, de soupeser ses réussites, de s'imprégner de ses exploits. L'entraîneur, surtout lorsqu'il est encore fringant, est idolâtré par ses disciples. Ses actes de bravoure méritent d'être connus. Ses perfs quelque peu enjolivées, une fois mises en récit, construiront une fiction vivifiante, euphorisante et mobilisatrice.
    Ces hauts faits musculo-tactiques enfièvrent les rangs, créent une saine émulation, nourrissent le désir d'égaler le maître, voire l'espoir secret d'un jour le surpasser. Ils galvanisent, exaltent la meute des spadassins, désormais à l'affût de la moindre joute pour dégainer leurs tamis, prouver leurs vaillances et gagner des galons.
    Or, depuis ce début de saison, Air Force One n'avait pas vraiment brillé, il avait même, en territoire Salanquais, essuyé quelques déconvenues. Celui qui gobe les volants avait donc à coeur de démontrer qu'il était toujours capable de tutoyer l'excellence ! Il lui fallait reprendre la main, réaffirmer son statut de leader, bref s'imposer sans bafouiller !
    A Limoux, Erwan s'est donc remis en selle en se permettant un impeccable strike : Roi du double homme (avec Alan Bernard) le samedi, en catégorie B, puis Prince du mixte (en osmose avec Emilie Bertolini) le dimanche, en catégorie C ! Du bel ouvrage, de la grande orfèvrerie, un parcours sans anicroche, tout juste un petit set "perdu", mais sur un score quasiment gagnant (19-21, en demi-finale du DH) ! De quoi sans doute montrer qu'il était encore (un peu) humain...
    En plein carnaval (au Pays de la Blanquette, il dure trois mois...), Erwanito n'a pas fait le rigolo ! Point d'extravagance vestimentaire pour se faire aisément remarquer, juste un changement de maillot lors des phases finales, mais quel maillot ! Celui somptueux des ASDAS ! C'est, en effet, ainsi magnifiquement "déguisé" (ne faudrait-il pas plutôt dire décoré ?), que Sa Majesté Erwan s'est imposé dans les deux tableaux, avant d'avancer, tout de noir et jaune resplendissant, recevoir les récompenses dues aux héros de sa trempe.

Détail des scores des phases finales, pour les émules de l'Homme-Canon !

Tableau final Double Homme Série B
Tableau final Double Mixte Série C



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire